Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PoulpStory

PoulpStory

PoulpStory, le Blog d'une Fille qui Ralentit

L'ambre, une résine qui prend son temps

Quand on parle de slowlife, quoi de mieux lorsque l'on souhaite aborder les pierres semi-précieuses que de parler de l'ambre?

L'ambre n'est pas une "vraie" pierre, puisque c'est une résine végétale et fossilisée. Mais elle est catégorisée en lithothérapie comme telle, grâce à ses multiples propriétés.

 

Vous avez tous déjà vu des colliers en ambre autour des bébés. La vertu recherchée ici est d'apaiser la poussée des premières dents. En lithothérapie, on associe l'ambre à ses vertus sur le système immunitaire: elle soutient le principe d'auto-guérison et aide le corps à éliminer les toxines.

Pour les adultes, l'ambre portée en collier ou sautoir est intéressante pour soutenir les bronches et le système respiratoire.

Sur un plan supérieur, on recherche le même principe: on se "purifie" des interactions négatives extérieures, on les laisse passer et on a plus de force et d'énergie pour se concentrer sur soi et concrétiser ses projets personnels.

collier pour bébé en ambre jaune très "solaire"

collier pour bébé en ambre jaune très "solaire"

Mon premier bracelet d'ambre, je l'ai ramené de mon voyage en Russie. L'ambre vient de la Baltique principalement, ces petites pierres m'ont accompagné un bon moment.

Et puis un jour, paf, le bracelet s'est cassé. Je l'ai rangé dans un tiroir, pour plus tard. Quand plus tard est arrivé, je l'ai démonté et j'en ai fait des bracelets et des boucles d'oreilles. Ces parures permettent à cette jolie résine dorée de continuer à voyager. J'apprécie beaucoup cette idée :)

ambre orangé

ambre orangé

jolies teintes de l'ambre de la Baltique

jolies teintes de l'ambre de la Baltique

boucles d'oreilles en ambre

boucles d'oreilles en ambre

Créations à retrouver sur la Boutique.

De nouvelles sont en cours de réalisation: ouvrez l'oeil!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article